Brève histoire de la Pharmacie en France.

Savez-vous que…?

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, les pharmaciens étaient appelés apothicaires ; du grec ancien « magasin » et leur profession confondue avec celle des épiciers. C’est seulement grâce à la déclaration du 25 avril 1777 (Académie nationale de Pharmacie), que fut reconnu comme valeur de la Pharmacie « art précieux à l’humanité », et que la corporation des apothicaires, prit le nom de « Collège de Pharmacie ».  

La croix rouge sur fond blanc (ou inversement) a été créée en juin 1859 par un commerçant suisse, Henry Dunant. Choqué par le sort réservé aux blessés de guerre, il met en place, avec l’aide des habitants, un hôpital improvisé dans l’église d’un petit village. Ce symbole s’est étendu aux pharmacies en changeant sa couleur par le vert.

Le caducée et la croix verte sont les deux seuls emblèmes en France réservés aux pharmaciens. Le caducée a été déposé en 1968 et la croix verte seulement en 1984. L’origine du caducée pharmaceutique remonte à l’antiquité, cette coupe enlacée d’un reptile représente Hygie*, déesse de la santé donnant à boire au serpent du temple d’Epidaure. C’est en 1222, qu’apparaît cet emblème, chez les apothicaires de Padoue comme symbole distinctif de la pharmacie. Il apparaît en France en 1820 pour la société de Paris, devenue depuis le décret du 5 septembre 1946, l’Académie de Pharmacie.

A noter que : La croix verte et le caducée pharmaceutique sont les emblèmes de la pharmacie. Ces deux signes distinctifs ont été déposés, à titre de marques, auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), respectivement les 24 avril 1984 et 5 juillet 1967. Ces dépôts confèrent au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens des droits dont il est le seul titulaire et une exclusivité d’exploitation des marques en liaison avec un ensemble de produits et services.

Seules les personnes inscrites  au tableau de l’Ordre national des pharmaciens ou les personnes morales bénéficiant du statut d’établissement pharmaceutique dont les responsables figurent également à l’un des tableaux de l’Ordre sont autorisées à en faire usage mais dans le strict respect des conditions fixées par les règlements d’utilisation.  Aucun dépôt par l’une de ces personnes n’est par ailleurs envisageable.

 

 

*Hygie est la déesse de la santé et de la propreté. Le mot hygiène a été tiré de son nom. Elle est la fille d’Asclepios, le dieu de la médecine, et d'Épione. Panacée est sa soeur et représente la médecine qui guérit. Hygie était une déesse grecque puissante, qui veillait sur la santé des êtres vivants. Elle prenait soin de la santé des animaux autant que sur celle des hommes. Elle leur enseignait quels aliments étaient pour eux préférables de manger pour leur bien-être. Elle prévenait la maladie, allégeait ou guérissait le mal et la douleur.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×